Le mardi 26 septembre 2017, les Présidents des Chambres des Mines de la CEDEAO réunis au sein de la Fédération Des Chambres des Mines de la CEDEAO (FEDCOM) ont été reçus en audience par le Président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré.

C’est connu, l’espace CEDEAO est une zone à fortes potentialités minières. A l’occasion de la deuxième Semaine des activités Minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) qui se tient à Ouagadougou du 28 au 30 septembre 2017, des patrons de chambre de mine africain séjournent à Ouagadougou.

Le Président de la Chambre des Mines du Burkina Faso, Tidiane Barry explique « Nous sommes une délégation de la Fédération des Chambres des Mines de la CEDEAO, nous tenons à Ouagadougou à l’occasion de la semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest des rencontres statutaires. Un conseil d’administration et une assemblée générale qui doivent se consacrer à l’entrée de nouveaux pays membres dans notre jeune chambre. » Il a indiqué le Burkina Faso a maintenant acquis sa place de pays minier sur le continent mais le plus important reste le développement harmonieux du secteur, « avec des standards de gouvernance qui sont parmi les meilleurs au monde ».

Le Président de la Chambre des Mines du Ghana, Sulemanu Koney, a confié à sa sortie d’audience que selon la constitution de ‘association, la rencontre de la FEDCOM devrait se faire de façon rotative et la première réunion a eu lieu à Accra, la deuxième réunion en juillet dernier à Abuja et c’est actuellement le tour du Burkina Faso. Pour lui, la rotation est d’une importance capitale et permet de pouvoir publier les activités. L’extraction minière est d’une importance capitale dans la sous-région a-t-il ajouté. Et ces dernières années de nouveaux pays accordent de l’importance en termes d’extraction minière notamment le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali a souligné Monsieur Koney. C’est pourquoi il dit que le Ghana est traditionnellement un pays minier et c’est en cela qu’il est judicieux qu’ensemble soit créer cette synergie et ce marché important pour l’extraction minière en Afrique de l’Ouest.
Le Président du Faso, lui a encourager cette démarche et invité l’association à travailler d’avantages pour l’intégrations d’avantages de pays de la sous région.
La première assemblée constitutive de la FEDCOM a eu lieu le 3 novembre 2016 à Accra au Ghana et a enregistré la présence des dirigeants de 3 Chambres des Mines (Burkina Faso, Ghana, Guinée), de la Chambre du Commerce de l’Industrie du Nigéria et de la Fédération des Mines du Nigéria.
La FEDCOM vise l’émergence d’une industrie minière harmonisée et bien structurée, dirigée par une future Fédération ouest africaine des Chambres des mines portée par le secteur privé et opérant dans le cadre du Protocole et de la Charte de la CEDEAO.

Associat post

images