La 6ème édition du Salon international de l’Energie, des Mines et des Carrières (SEMICA) s’est tenue du jeudi 25 au samedi 27 mai 2017 à Ouagadougou sous le thème : Partenariat public-privé.


Lors de la cérémonie d’ouverture, le président du SEMICA Innocent BELEMTOUGRI, à remercier les partenaires et les différents participants qui n’ont ménagé aucun effort pour la tenue de cette 6ème édition du SEMICA. Pour lui, l’organisation de cet évènement fut un extraordinaire challenge que son équipe et lui ont essayé de relever pour contribuer au rayonnement international du Burkina Faso. « Entre le choix de ne pas tenir cette édition au regard de nos énormes difficultés financières et celui de la tenir en sachant d’avance que nous en sortiront lourdement endettés, notre choix a été vite fait. Il fallait que le Semica 6 se tienne en temps et en heure », a-t-il confié.
Ainsi, trois jours durant, le SEMICA a connu la participation de plusieurs entreprises évoluant dans le domaine des mines, de l’énergie et des carrières. Cet événement panafricain a été marqué par des conférences thématiques, de rencontres d’affaires B2B, d’expositions, d’évènements spéciaux de Networking.

Cette activité a également permis aux participants de discuter des implications juridiques, fiscales et douanières, du financement des projets et la gestion des risques mais aussi de partager leurs expériences.
Ainsi le Semica a refermé ses portes avec de nouvelles perspectives, de nouveaux défis. Pour ce faire, le promoteur Innocent BELEMTOUGRI a annoncé à la cérémonie de clôture que le Semica intègre le cadre de la Semaine des activités minières de l’Afrique de l’Ouest (Samao). « Le Semica nouveau que nous souhaitons tous est maintenant né » Il sera accompagné par un Think Tank International chargé de mener la réflexion stratégique et imaginer le futur du Semica ainsi que d’un nouvel organe de direction composé d’une nouvelle équipe ». a –t-il ainsi mentionné.
Les acteurs attendent de voir un semica 2018 avec des innovations.

images