La deuxième édition de la Semaine des Activités Minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) s’est tenue à Ouagadougou du 28 au 30 Septembre 2017 sous le thème « Quelles stratégies pour une meilleure intégration du secteur minier aux économies des pays africains ». Plusieurs pays ont pris part à cet évènement de grande d’envergure et c’est le Maroc qui était le pays invité d’honneur.

De plus en plus, le secteur minier contribue fortement aux économies nationales africaines à travers sa contribution aux recettes des Etats. Ainsi, dans le souci de faire la promotion de ce secteur et d’attirer davantage les investisseurs internationaux, le gouvernement a initié en 2016, la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO). Une Semaine au cours de laquelle les acteurs du secteur privé et du public se concertent en vue de soutenir le développement durable du secteur minier.

La deuxième édition s’est tenue à Ouagadougou du 28 au 30 Septembre 2017 sous le thème « Quelles stratégies pour une meilleure intégration du secteur minier aux économies des pays africains ». La cérémonie d’ouverture a été présidée par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Des pays comme le Mali, le Ghana, le Niger, la Cote d’Ivoire, le Sénégal, le Benin, le Maroc, la Guinée et le Burkina Faso, ont pris part à cet évènement de grande d’envergure et c’est le Maroc qui était le pays invité d’honneur. L’objectif visé par cet évènement est de créer un espace par excellence pour célébrer et valoriser les potentialités géologiques et minières de l’Afrique entière. Selon le ministre Burkinabè des Mines et des carrières Oumarou Idani, l’enjeu du développement pour l’Afrique est de faire en sorte que le secteur minier contribue de façon significative et rapide au développement économique et social inclusif. Ce, à travers des investissements structurants et d’entrainement des autres branches de l’économie.

Le Président du Faso Rock Marc Christian Kaboré quant à lui, s’est réjoui de la tenue de la SAMAO 2017, qui pour lui est une belle vitrine avec un impact socio-économique positif pour le Burkina Faso et l’Afrique entière.
Le Maroc, pays invité d’honneur de cette deuxième édition de la SAMAO, a été représenté par une forte délégation conduite par Le Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, Aziz RABAH. Pour lui, la SAMAO 2017 a permis de partager des informations en matière de mines car dit-il, le Royaume a cumulé au fil du temps une expérience et une expertise non-négligeables dans le domaine minier qui pourrait profiter à bien d’autres pays.

Des stands d’expositions, plusieurs communications, des panels et autres rencontres B2B ont été faites durant cette semaine. La prochaine édition est prévue pour 2018.

images